Yuan Lin : réunir la famille

Voir à l’Est – Le Tordeur, L’Isle Verte
peinture
2006

Une certaine idée de la Chine se décline ici dans un rapport de distance géographique et culturelle. La démarche du groupe s’inscrit à l’intérieur d’un processus visuel et met en scène trois «lieux de rencontre» traversés par différents modes d’interprétation.

  • L’atelier
  • Le modèle
  • L’étude

Chacun des lieux interroge notre rapport à l’autre avec des moyens simples utilisés pour identifier les sphères complexes du commerce, de la société et de la culture chinoise. Chacun d’eux questionne, entre autre par des pratiques participatives, notre niveau d’engagement à s’investir dans la connaissance de l’autre, qu’il soit individu, groupe ou société.

Michèle Lorrain_L’atelier
Pour mettre en forme l’atelier, j’use de façon ludique de la peinture à numéros en fabriquant une image d’un canard en peluche, représentée en quatre versions et formats différents. Sur une toile montée sur châssis, une des versions peintes est complétée et sert de modèle. Les autres motifs de canard sont simplement dessinés et accompagnés des numéros correspondants aux couleurs appropriées. Ces peintures inachevées sont offertes aux visiteurs pour être complétées à l’aide des pinceaux et médiums mis à leur disposition dans l’espace de travail. La mise en scène de l’atelier rappelle le travail à la chaîne des ouvriers et les gestes rompus à l’exercice quotidien de fabrication d’objets de consommation. Le produit se confond ici avec le désir de création.

Yuan Lin_Le modèle
Pour le modèle, nous avons fait appel à Yuan Lin. C’est une jeune fille de 12 ans, originaire de la province du Hunan en Chine centrale. Sa culture est québécoise à l’image de ses parents adoptifs. Nous avons discuté ensemble de l’intention de travail et de l’importance pour Yuan Lin d’être partie prenante du projet de création, à la fois «comme modèle et peintre». Les parents, autant que l’enfant, ont accueilli le projet avec intérêt et se sont pleinement investis.

Dans le modèle, Yuan Lin a offert à ses parents et amis 32 carrés de toile à peindre au cours de séances de travail tenues à l’été 2006. Ils sont maintenant regroupés pour former un grand canevas de 183cm X 254cm ordonnancé de la façon suivante :

  • 23 portraits de Yuan Lin réalisés par des membres de sa famille, par des amis, sa gardienne et par des compagnons ou compagnes de classe ;
  • 6 peintures de Yuan Lin  représentant son univers familial, ses jeux, ses rêves, ses désirs, ses projets d’avenir, etc.
  • 3 espaces répartis dans l’ensemble de la toile sont demeurés vierges.

Christian Bilodeau_L’étude
Christian Bilodeau est un artiste visuel qui s’intéresse à la culture chinoise (la langue, la filmographie, la gastronomie) de façon autodidacte. Pour le projet, il a réalisé un corpus de pictogrammes chinois en relation avec sa connaissance du mandarin. Ces dessins-langage sont réalisés sur papier, sur verre et panneaux de bois.

06_Yuan

08_Yuan

——————————————————————————————————————————————————————————————————
ŒUVRES